Les 4000 des Alpes, grandeur nature

J’écris cette chronique depuis l’arête sommital de la Jungfrau…c’est splendide et sauvage à la fois, comme j’aime…je suis seul au monde…

La Dent d'Herens est située à l'ouest du Cervin dans le Valais Suisse - 4171 mètres d'altitude

Depuis le temps que je rêvais de grimper sur la Dent d’Hérens ! Ça y est, je connais sa voie. Je peux même vous guider jusqu’au ciel, à quelques 4171 m. Grâce à la superbe idée de deux photographes Pierre Abramowski et Maurice Schobinger, découvrir les 4000 des Alpes est devenu un jeu d’enfant ou presque…

Imaginez…Pour nous offrir ces panoramas extraordinaires, ils ont positionné leur hélicoptère à exactement 4000 mètres d’altitude et 3 kilomètres des crêtes. Et depuis ce belvédère des airs, ils ont photographié les plus impressionnantes des cimes de l’Arc Alpin.

Zinaltothorn - 4221 mètres

Avec en main ce magnifique ouvrage, « Les 4000 des Alpes », paru aux Éditions Glénat, chacun peut rêver qu’il se promène de sommet en sommet et de rive en rive à tutoyer les plus grands.
Demain j’attaque … et je vous donne rendez-vous à la cime de la Barre des Écrins ou du Dôme du Goûter, pourquoi pas ? Vous avez le choix. A moins que vous ne préfériez des pointes plus emblématiques ? Celles des Grandes Jorasses ou de l’aiguille Verte, ça vous tente ? C’est beau… Allez, on commence par le plus haut, le Mont Blanc, c’est grand.

Mönch - 4107 mètres


Accompagnés des commentaires précis de Daniel Leon, cet ouvrage est apparemment destiné à des grimpeurs confirmés, mais il donne aussi les clefs de ces sommets mythiques à des randonneurs d’eau douce de mon genre. Avec ce bouquin, tous peuvent rêver d’aller là-haut, mais pour nous, c’est déjà beaucoup… croyez-moi.

Claude Muller

La Coupe Icare 2011

Pour vous raconter la 38ème Coupe Icare, j’ai choisi de sortir des sentiers battus et d’aller à la rencontre du plaisir de voler. Il faut dire que le temps radieux de cet été indien à bien aidé les pilotes à retrouver les sensations folles du vol libre. Et, comme chaque année depuis 38 ans, ils sont venus du monde entier pour éprouver la joie immense, presque enfantine, de se lancer dans ce jeu au bonheur des cimes. Ils espéraient tous retrouver l’ivresse d’Icare dans le ciel de cette Coupe emplie au soleil de Chartreuse.


Claude Muller