HK & les Saltimbanks aux Rencontres Brel, ça a de la gueule

 

Lorsque HK & les Saltimbanks inventent une version Rap d’Amsterdam de Jacques Brel, ça a de la gueule.
Lorsque HK & les Saltimbanks rendent hommage à Stéphane Hessel en inventant leur version d’Indignez-vous et surtout en l’interprétant avec les sourds de la chorale Chantsignes de Chambéry, ça a de la gueule.

Lorsque HK & les Saltimbanks interprètent leur version d’On ne lâche rien, ça a de la gueule.

Claude Muller

@journaliste et écrivain
http://claudemuller.blog.lemonde.fr/

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s