Des stages comme des images, aux Rencontres Brel

Les Rencontres Brel ont l’intelligence de proposer des stages aux acteurs de demain. Ainsi, pendant toute la durée de cet écofestival à la montagne bon nombre d’enfants de la balle peuvent découvrir les joies et les rêves des métiers du spectacle. De leur côté, les touristes, festivaliers, artistes, musiciens, bénévoles et autochtones profitent de leurs spectacles souvent improvisés, des fois colorés et toujours pimentés aux saveurs de leurs imaginations.


Les passants déambulant dans les rues de Saint Pierre de Chartreuse voient quelques fois débarquer une dizaine de jeunes les gratifiant d’une splendide sculpture humaine. Tous les mobiliers urbains, fontaine du village, trottoir, escalier sont ainsi « décorés » par ces acteurs éphémères…
Les promeneurs voient débarquer des jeunes reporters. Micro en main et casque sur les oreilles ils partent à la recherche de sons dans la nature. Gageons que le contenu de leur besace sonore nous émerveillera.
Ce sont les artistes qui sont les premiers interloqués lorsqu’ils voient arriver des intervieweurs en culotte courte. Et ce sont tous les festivaliers, qui en attendant d’entrer dans le chapiteau, peuvent lire dans « l’Express », la prose de ces journalistes en herbe.

Imaginez la surprise de nombreux spectateurs lorsque de jeunes photographes saisissent un instant de leur voyage musical à St Pierre. Ils se voient déjà sur l’expo photos que les artistes en devenir concoctent dans leur studio.

Danser maintenant pour découvrir l’art de la marionnette, c’est la vie du festivalier qui vous l’annonce.

Toutes ces expressions artistiques alimentent de belles performance en fin de festival. Mais pas que…
Je suis prêt à parier que demain, ces jeunes stagiaires monteront à leur tour sur les planches du festival. Et je suis sûr que ce sont eux qui demain prendront les rennes de cet écofestival à la montagne.

Claude Muller

@journaliste et écrivain
http://claudemuller.blog.lemonde.fr/