Paul Jargot, le précurseur du Grésivaudan

Paul Jargot, le précurseur du Grésivaudancouverture livre Paul Jargot, le précurseur du GrésivaudanUn livre c’est d’abord un voyage, il faut l’écrire, le corriger, l’amender, le vérifier, puis il faut réaliser et choisir des images pour l’illustrer, si bien que lorsqu’il sort des rotatives de l’imprimeur, c’est d’abord une émotion. Il devient aventure en suivant son bonhomme de chemin parmi ses amis sur les rayonnages du libraire. Ensuite, il devient partage lorsqu’un lecteur s’en empare. Mais ce livre là est très particulier, car c’est toute l’histoire d’une vallée qui sort de l’ombre avec lui.

On voit naître la terre

« On voit naître la terre » dit-il dans l’enthousiasme des premiers travaux d’assainissement de la plaine de l’Isère, dans le Grésivaudan. C’est Paul Jargot élu maire de Crolles à 28 ans en 1953 qui parle ainsi. Ce visionnaire raconte la passionnante aventure du Grésivaudan et bien d’autres histoires de sa vallée dans ce livre d’entretiens.

 

Quartier du soleil« C’est pour que les agriculteurs puissent vivre de leur travail » que pendant 16 ans, il va persuader les multiples propriétaires d’accepter le remembrement de la plaine. « C’est pour nos enfants que l’on va créer des emplois », et c’est pour eux qu’il convainc les paysans de réserver des terres à la création d’une zone industrielle. « C’est pour que nos enfants trouvent un toit », c’est avec ces mots qu’il va persuader les Crollois d’accepter des logements sociaux au cœur du village.

 

Avec cet ouvrage, qui se lit comme un roman d’aventure, j’ai voulu transmettre aux générations futures un morceau de l’histoire de leur nouveau territoire, raconté par l’un de ses plus fervents acteurs.

 

SGS ThomsonIl faut aussi que je vous dise que ce précurseur va inventer beaucoup d’autres choses. Il va élaborer le premier schéma d’urbanisme. Il va aussi construire la première Maison des Jeunes et de la Culture en zone rurale, le premier Foyer Régional d’Éducation Permanente, le premier Centre de Formation pour les Élus Locaux et l’un des premiers Syndicats de Développement Intercommunal (SIERPUMG). La liste de ses réalisations est Premiers Etats Generauxlongue, mais ce que je veux surtout retenir, c’est son idée de la démocratie locale. Il imagine et crée cette grande réunion publique annuelle que sont les États Généraux.
« C’est pour vous l’occasion de faire vos critiques sur tout ce que nous avons fait et de nous suggérer tout ce qu’il faudrait faire » disait-il aux Crollois.


Une chantourneComme il se doit, je n’ai mis cet ouvrage en vente que dans les librairies du Grésivaudan et bien sûr à la librairie du Square à Grenoble. Je serai heureux de vous rencontrer le 29 novembre 2014 à la librairie de Crolles et le 6 décembre dans celle de Pontcharra pour une dédicace personnelle.

Claude Muller