L’été c’est festival

Eté 2015L’été c’est festival, dans le Grésivaudan et ailleurs, là où la musique chante. Et comme chaque année, je vous propose un programme estival de mon cru, en gresibluesespérant vous rencontrer au détour d’un sentier…sur le chemin d’un concert. Je commence toujours par un petit tour en Grésiblues, le festival itinérant qui va, pendant toute une semaine, de village en village à la rencontre de la fête et des amis du blues. C’est chaque soir un concert sympa de groupes régionaux et confirmés. Je vous laisse découvrir le programme et je vous donne mon coup de cœur. Ce sera le concert du mardi 30 juin dans le Parc de la Mairie de Saint Ismier avec Jack Bon. Un grand moment en perspective avec un grand bonmusique dans le Gresivaudanhomme…

Dans un tout autre genre, mais toujours aussi chaleureux, je continue ma quête de sens avec les fabuleux concerts classiques de Musique dans le Grésivaudan. Tous les deux jours, la belle équipe de ce festival nous emporte vers des cieux exceptionnels à la découverte de nos rêves les plus fous. Quels talents ! Et quelle chance de trouver sur notre route des concerts de cette qualité. Qu’ils en soient ici remerciés et surtout applaudis dans les salles.
arpenteur


C’est maintenant qu’un petit tour aux Adrets s’impose. Un banquet pentu vous y attend, à moins que cela soit une soirée avalancheuse autour d’un chanteur ou d’un auteur, pourvu que la convivialité des « gens de là haut » soit au rendez-vous. C’est le défi que se lance chaque année le Festival de l’Arpenteur.

 

 

Rencontres BrelPuis, il sera temps de rejoindre la grande famille des Rencontres Brel à Saint Pierre de Chartreuse pour une folle semaine de musique, de fête et d’amitié. Voyez le programme de la 28ème édition de ce super festival à la montagne, il est alléchant, drôle, riche et foisonnant. Mon coup de cœur va bien sûr à Pierre Perret que j’aurai plaisir à retrouver là haut, mais je vous avoue que la perspective de voir Bénabar sur scène me séduit aussi. La découverte de Fauve devrait être de toute beauté…sans compter toutes les surprises que l’équipe de ces Rencontres nous réserve….

berlioz_abribus600x885_V1.inddEnfin, viendra l’instant tant attendu, un moment unique : Hector Berlioz lui même en a rêvé, mais ne l’a jamais vécu. Le vendredi 21 août sur l’immense scène du théâtre antique de Vienne, 1000 choristes (600 enfants et le Grand Chœur de Spirito) et le Jeune Orchestre Européen Hector Berlioz dirigé par François-Xavier Roth, vous interpréteront le fameux Te Deum de ce célèbre compositeur. A ne rater sous aucun prétexte… Puis le Festival Berlioz continuera sa belle route, celle de Napoléon au retour de l’Île d’Elbe, à la Côte-Saint-André et en Isère…

Bel été musical…

Claude Muller

Voyage dans l’univers avec Dimitri Tchesnokov et le chœur Meli-Meylan

Voyage dans l'univers avec Dimitri Tchesnokov et le chœur Meli MeylanEn ce dimanche de printemps, l’orage gronde à l’extérieur de l’Église Notre Dame de la Plaine Fleurie, mais nos cœurs sont blottis, bien au chaud dans cette immense salle, pleine à craquer. Ici, les mélomanes sont nombreux. Il est rassurant de voir que la musique constitue toujours un lien indispensable entre les hommes, dans cette société malmenée.
Meli MeylanEt ce soir, ils seront comblés car le concert de Méli-Meylan commence par un moment de grâce avec
Hexameron, l’œuvre expérimentale du jeune compositeur Dimitri Tchesnokov. Elle nous emporte vers la création de l’univers vue depuis une autre galaxie dans un moment…un peu choeur1apocalyptique. Surprise…puis, lorsque tout s’apaise, le public semble retenir son souffle comme si lui aussi participait à cette éclosion des sens… Le piano de Dimitri donne l’ambiance, les choristes suivent et semblent comme absorbés par cette immense tâche, le ton monte dans l’espace scénique puis s’apaise par vagues successives. Nous sommes tous submergés par la force de cette musique. Le public est en haleine et se demande comment il a put accumuler tant d’énergie. Il la libère en applaudissant cette performance à tout rompre.

soliste 1

Si bien que lorsque le chœur se lance dans le Stabat Mater et le Mirjams Siegesgesang de Schubert, une immense force jaillit dans la salle. Tous semblent heureux de partager ces moments de paix dans leurs cœurs. Le concert peut prendre un chemin plus serein et les spectateurs partir dans leurs songes les plus intimes.
Anne Laffilhe

Les 67 choristes, la cantatrice Esther Mainieri, la cheffe de chœur Anne Laffilhe entament ensemble ce voyage dans la joie. Il les emporte vers des contrées lointaines.
Mais ce soir, elles semblent simples et proches tant l’air ambiant les emportent.

choeur2

Ce concert, c’est une terre de contraste, d’ouverture et de découverte, c’est une expédition vers l’aventure mystérieuse de l’univers. C’est un rêve.

Les chants moraves de Dvorak, arrangés par Janacek, égayent ce voyage jusqu’au bout du monde. Le vent de la création souffle dans la salle. Il guide nos sens comme des danses, des valses ou des refrains. Ces joyeuses sérénades nous emportent de village en village, de fête en fête et nous transportent hors du temps. C’est le bonheur !

choeur3Pour clore cette soirée, le chœur a choisi de nous chanter à nouveau son Hexameron. C’est comme un nouveau départ, un nouveau voyage, une nouvelle aventure vers l’univers céleste et un hommage à la beauté de la terre.

Claude Muller

Le café sciences du Grésivaudan prend de la hauteur pour vous donner rendez-vous sur la comète Tchouri à la Gélinotte de Freydières, à Revel

Philae et Bernard Schmitt sur la planète TchouriPhilae, le robot que la sonde Rosetta a déposé sur la comète « Tchouri » se réveille enfin… Tout se passe comme si ce mini-laboratoire avait attendu notre prochain café sciences pour nous transmettre les précieuses informations qu’il a glané au court de son très long périple. Après de multiples rebonds (au sens propre comme au figuré…) sur un sol gelé et poussiéreux, il a enfin envoyé un bref message la nuit dernière, ce qui est de bonne augure pour l’avenir…

Philae sur Tchouri (vue d'artite)La suite ? Vous la découvrirez au fil du temps dans la presse et sur les extraordinaires images que les scientifiques européens ne manqueront pas de vous faire découvrir au fil du temps…
Rosetta photo ESAVous comprendrez aussi beaucoup mieux en participant à notre prochaine rencontre. En effet, en prenant de l’altitude, le Café Sciences du Grésivaudan vous propose d’en apprendre beaucoup plus sur la fantastique aventure de ce voyage interplanétaire.
Bernard Schmitt
Pour cela, nous avons invité Bernard Schmitt à la Gélinotte de Freydières, sur les hauteurs de Belledonne. Il est l’un des chercheurs qui travaille au succès de cette mission. Ce scientifique
est Directeur de recherche CNRS (IPAG/OSUG) et co-investigateur de l’instrument VIRTIS de Rosetta.

Si cette aventure vous intrigue, vous passionne ou vous impressionne vous êtes conviés à venir poser vos questions à cet invité exceptionnel. Il vient à votre rencontre dans ce café sciences pour vous transmettre sa flamme.

Rendez-vous autour d’une table à la Gélinotte, vendredi 19 juin 2015.
A 19h30 pour ceux qui veulent d’abord partager leur repas avec ce scientifique et à 20h 30 pour poser vos questions autour d’un verre.
Claude Muller
Rosetta et Tchouri FreydieresPour en savoir plus
http://www.lagelinottebelledonne.fr/