La COP21, et après ?

affiche cop21 800

Le 35ème café sciences du Grésivaudan pose la question du futur de la COP21. Chacun se félicite qu’un premier accord universel sur le climat ait été adopté à Paris en décembre dernier. Mais, tous s’interrogent : Quelles vont être les actions concrètes qui devraient suivre cet accord signé lors de la dernière Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques ? Pour cela et comme toujours, les animateurs de cet espace de rencontres ont demandé à deux scientifiques, spécialistes des questions environnementales, de venir éclairer la lanterne de leurs fidèles auditeurs. Chacun apprécie Patrick Criqui. C’est l’économiste mondialement connu qui avait déjà accepté de venir à Bernin en novembre 2009 pour un café sur le bilan carbone. Depuis, ses recherches l’ont amenées à produire « une analyse économique des impacts conjoints de la raréfaction progressive des hydrocarbures et de la montée des contraintes d’émission de gaz à effet de serre (GES) ». Pour cela, il a développé un modèle de simulation du système énergétique mondial à long terme, le modèle POLES. Cet outil, utilisé entre autres par l’Union Européenne, permet la définition de politiques publiques ambitieuses pour la préservation de l’environnement global et efficaces en termes économiques.
Thierry LebelL’autre invité de ce café sciences exceptionnel sera Thierry Lebel. C’est un spécialiste international des relations entre le climat et le cycle de l’eau. Il s’intéresse tout particulièrement à la climatologie des zones tropicales et des des régions d’altitude, ainsi qu’à l’émergence des nouvelles problématiques interdisciplinaires liées à la vulnérabilité de notre planète aux changements globaux. C’est peu dire qu’avec ces intervenants de qualité, ce café sera sûrement passionnant. D’autant plus que le glaciologue Dominique Raynaud, membre du GIEC, viendra certainement aussi à ce rendez-vous du jeudi 31 mars à 18h30 au restaurant le Bernin. Chacun pourra interroger les scientifiques présents et tous pourront ainsi se forger une opinion sur ce fameux réchauffement climatique.

Claude Muller

Concerts du chœur ARCANUM

Arcanum MagnificatLe chœur Méli-Meylan a changé de nom. Il se nomme désormais Arcanum, mais il est resté fidèle à son répertoire classique. Pour fêter cette mutation et offrir un moment exceptionnel à son public, il donnera deux grands concerts au printemps. Pour l’occasion, il s’est associé avec le Chœur des Universités de Grenoble, dont ce sera le 70ème anniversaire.
Au programme, des motets de Mendelssohn pour double chœur, des suites de Jean Sébastien Bach et le Magnificat de Bach. Ces œuvres seront interprétées sous la direction de la talentueuse cheffe de chœur Anne Laffilhe, assistée du non moins talentueux orchestre OrChiDée de Guillaume Vautier et de quatre merveilleux solistes.
Le premier de ces concerts prendra une signification toute particulière puisque ce sera la première œuvre donnée depuis bien longtemps en la Basilique du Sacré Cœur de Grenoble. En effet, elle rouvrira ses portes après plus de deux ans de gigantesques travaux. Le Magnificat emplira alors les voûtes de cet édifice orné de magnifiques vitraux créés par ARCABAS.
Le premier de ces concerts aura lieu le vendredi 29 avril à 20h30. Le second se déroulera le dimanche 1er mai à 18h en l’église St Bruno de Voiron.
Claude Muller